À tort ou à raison



Sommes-nous de bons ambassadeurs? Simon Gaivin, diplômé de l’UQAT, le 16 octobre 2011

L’image d’une région est une composante des plus importantes du développement de celle-ci. C’est avec l’image régionale véhiculée que nous devons travailler pour développer des affaires à l’externe ou pour attirer des travailleurs et de nouveaux citoyens. L’image est aussi un élément d’ancrage qui augmente l’intérêt des citoyens à participer au développement de leur milieu et qui agit, favorablement ou négativement, sur le sentiment d’appartenance à une région, à une ville ou à un territoire. 

Combien de fois ai-je entendu lors de séjours à l’extérieur de la région les commentaires suivants par rapport à l’Abitibi-Témiscamingue : « Vous autres, vous avez juste des mouches! », « C’est vraiment loin, il ne doit pas y avoir grand-chose à faire… » ou même « C’est vrai que vous n’avez pas Internet chez vous? » Ces commentaires proviennent généralement de personnes qui disent, presque fièrement, qu’elles n’ont jamais mis les pieds en Abitibi-Témiscamingue. Il est évident que ces préjugés sont moins séduisants que des symboles tels que les bleuets du Saguenay, les baleines de la Côte-Nord ou le sens de l’entrepreneuriat de la Beauce.

La plupart diront que ce sont seulement des blagues. Par contre, quand ces blagues deviennent le fondement de ce qui bâtit l’identité d’une région dans la tête des gens, cela devient une « mauvaise blague ».

Notre rôle comme citoyen ne devrait-il pas d’être de fiers ambassadeurs des richesses d’ici et du capital humain, de se rappeler que nous avons la chance d’habiter une des seules régions au monde où nous pouvons encore marcher avec les bâtisseurs de nos villes et villages? Notre rôle ne serait-il pas de véhiculer que l’Abitibi-Témiscamingue est une région jeune et qu’elle devient ainsi la terre « des possibles », de tous les projets? Eh oui, il ne faut pas cacher que la chasse et la pêche font aussi partie intégrale de notre style de vie au même titre que les nombreux festivals et événements qui émergent partout en Abitibi-Témiscamingue. Il serait peut-être temps de changer notre façon de voir, de penser et de dire l’Abitibi-Témiscamingue…

Et si ces stéréotypes sont encore véhiculés sur l’Abitibi-Témiscamingue par plusieurs personnes qui ne sont jamais venues ici, c’est sûrement parce que c’est nous qui leur avons dit.




Vos commentaires

art contemporain art contemporain Le 13 décembre 2011 Abitibi-Témiscamingue: je ne suis jamais allé mais ton article m'a donné envi de faire quelques recherche en image dessus. Et on regardant sur google image, j'ai vu un endroit magnifique avec une plage, soleil couchant et beauté de paysage naturel. Je te remercie infiniment et au plaisir de te lire encore. A plus!

Écrivez un commentaire

Votre nom *


Courriel *


Site Web


Commentaire *




Articles récents

Conseils de nos partenaires Promutuel l'Abitibienne et Promutuel Rouyn-Noranda-Témiscamingue, 14 mai 2013 Une protection qui vous suit partout »

La une Patricia Côté, diplômée de l'UQAT en éducation, 2 mai 2013 Développer sa confiance en soi grâce au théâtre »

La une Luc Blanchette, diplômé de l'UQAT en gestion de projet, 2 mai 2013 La civilisation maya ou les Mangeurs de maïs »