Conseils évènement



L’importance du bénévolat Jessica Gagnon, diplômée de l’UQAT, le 23 novembre 2011 En Abitibi-Témiscamingue, ce sont plus de 200 organismes culturels qui participent à la création d’un paysage riche en activités! Public fidèle, artistes, bailleurs de fonds et comités organisateurs, tous contribuent activement à la tenue d’événements. À ces intervenants s’ajoutent de nombreux bénévoles, sans qui plusieurs organismes culturels ne pourraient pas relever leur mandat. En 2007, ce sont 168 000 individus qui se sont engagés bénévolement, soit 2,6 % de la population québécoise, et ces participations se traduisent par 17 millions d’heures de travail non rémunérées[1]

Pour un organisme culturel, l’implication bénévole représente une ressource humaine indispensable et essentielle, mais l’embauche reste un défi. Malgré les efforts mis au recrutement, la participation bénévole demeure un facteur précaire. Afin de solliciter une participation non rémunérée, il faut parvenir à transmettre une mission précise et vivante, à partager une passion tout en faisant preuve de tempérament de chef, à avoir la capacité de mettre en valeur le potentiel d’individus, à avoir du plaisir et, surtout, à remercier ces gens pour leur engagement. De ce fait, le sentiment d’appartenance et de fierté qui se dégage d’avoir contribué à un événement et à sa réussite crée de puissants ambassadeurs.

Mais quelle motivation pousse un individu à offrir de son temps et de ses compétences, gratuitement? Certes, d’une part, on compte de nombreux avantages sur le plan personnel, tels qu’apprendre à mieux se connaître, découvrir ses forces et développer de nouveaux talents. D’autre part, c’est l’occasion d’acquérir de l’expérience dans un domaine parfois nouveau, tout en enrichissant son réseau de contacts et, d’un point de vue social, cette contribution volontaire participe au mieux-être de la collectivité. C’est aussi une excellente façon de mieux s’intégrer dans une nouvelle ville et une nouvelle région lorsque nous sommes de nouveaux arrivants ou même lorsque nous sommes de retour dans notre coin après un séjour à l’extérieur.

Enfin, ce temps investi permet de soutenir des créateurs et d’encourager le développement d’idées qui renforcent notre identité culturelle. Cela dit, ce temps offert est un précieux cadeau que l’on doit valoriser!


[1] Hill, K. (2010) Le bénévolat dans les organismes artistiques et culturels au Canada en 2007, Canada : Hills Strategies Inc.




Vos commentaires

Roger Gauthier Roger Gauthier Le 16 décembre 2011 Cet article est très à propos et je profite de l'occasion pour souligner que depuis et mème avant sa création l'UQAT a toujours été appuyée par de nombreux bénévoles qui ont cru à son importance cruciale pour le développement de notre région et de ses citoyens.

Écrivez un commentaire

Votre nom *


Courriel *


Site Web


Commentaire *




Articles récents

Conseils de nos partenaires Promutuel l'Abitibienne et Promutuel Rouyn-Noranda-Témiscamingue, 14 mai 2013 Une protection qui vous suit partout »

La une Patricia Côté, diplômée de l'UQAT en éducation, 2 mai 2013 Développer sa confiance en soi grâce au théâtre »

La une Luc Blanchette, diplômé de l'UQAT en gestion de projet, 2 mai 2013 La civilisation maya ou les Mangeurs de maïs »