Croqué sur le vif



Les défis de la conciliation travail-famille Claudia Pelletier, diplômée de l'UQAT, le 31 mai 2012

Saviez-vous que…

  • 63 % des Québécois ont un emploi atypique, c'est-à-dire que seulement 37 % occupent un emploi permanent, du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h, à l’extérieur de la maison, pour un employeur unique?
  • Entre 1951 et 1995, le pourcentage de femmes actives de 25 ans et plus est passé de 18,3 % à 56,8 %?
  • Seulement 22 % des ménages québécois comptent un des deux parents à la maison?

Toutes ces données font que, dans le quotidien, la conciliation travail-famille est de plus en plus complexe, et ce, pour beaucoup de familles.

Ainsi, la Loi sur les normes du travail prévoit un minimum de congés pour les obligations familiales. Par exemple, un salarié qui compte au moins trois mois de service continu pour un même employeur a le droit de s’absenter dix jours par année, sans solde, pour des obligations liées à la garde, à la santé ou à l’éducation de son enfant ou de l’enfant de son conjoint. La même norme s’applique lorsque l’employé s’absente en raison de l’état de santé de son conjoint, de son père, de sa mère, de son frère, de sa sœur ou de l’un de ses grands-parents.

De son côté, le salarié a aussi des obligations. Il doit aviser son employeur le plus tôt possible et prendre les moyens pour limiter la prise et la durée des congés.

Dans des cas plus graves, si son enfant mineur souffre d’une maladie potentiellement mortelle, le salarié a droit jusqu’à 104 semaines non rémunérées.

Pour plus d’information sur vos droits, vous pouvez consulter le site web de la Commission des normes du travail au http://www.cnt.gouv.qc.ca/accueil/index.html ou par téléphone au 1 800 265-1414.





Écrivez un commentaire

Votre nom *


Courriel *


Site Web


Commentaire *




Articles récents

Conseils de nos partenaires Promutuel l'Abitibienne et Promutuel Rouyn-Noranda-Témiscamingue, 14 mai 2013 Une protection qui vous suit partout »

La une Patricia Côté, diplômée de l'UQAT en éducation, 2 mai 2013 Développer sa confiance en soi grâce au théâtre »

La une Luc Blanchette, diplômé de l'UQAT en gestion de projet, 2 mai 2013 La civilisation maya ou les Mangeurs de maïs »