La une



Trucs pour les parents et les profs
DÉCOMPTE… et vive les vacances!
Patricia Côté, diplômée de l’UQAT, auteure professeure et formatrice, le 3 mai 2011 Les vacances arrivent à grands pas, il ne reste que quelques semaines avant la fin des classes.  En ce temps de l’année, les enfants n’ont plus le goût de faire leurs devoirs, d’étudier et certains même ne veulent plus aller à l’école.

INQUIÉTUDE?
En tant que parents
Vous vous sentez désemparés et démunis face aux comportements de vos enfants.   Ils ne veulent plus faire leurs devoirs.
Et c’est normal vos enfants sont fatigués et brûlés.   Il faut les comprendre; c’est la fin des classes.  L’énergie et l’excitation des premiers jours de la rentrée sont parties et ont été remplacées  par une surcharge d’information, pour faire place à la démotivation.

Pour vous profs
Vous ressentez sûrement en classe cette démotivation, car vos élèves sont moins attentifs et réceptifs,  ils bougent peut-être un peu plus et  sont plus bruyants.  Il faut les comprendre, durant toute l’année, ils ont emmagasiné de l’information et travaillé fort.  Mais là, ils ont un trop-plein de connaissances, qu’ils ont besoin de libérer.  En fait, ils ont surtout hâte que les vacances arrivent pour jouer, jouer et … jouer!
Que faire ?  Comment redonner la motivation à vos enfants ou à vos élèves pour qu’ils puissent écouter, étudier, apprendre et performer jusqu’à la dernière journée des classes?

INSTAURATION PRIVILÈGES
Les enfants, tout comme les  adultes, ont besoin d’avoir un but, une raison pour effectuer un travail.  Votre rôle? Leur présenter un système de motivation pour qu’ils arrivent à l’objectif fixé « la réussite scolaire ».   Ce que je vous suggère, c’est d’instaurer un système de privilèges en classe et à la maison.

À l’école
Je sais qu’en tant que professeurs, à la fin de l’année, vous avez beaucoup d’évaluations et de travaux à finaliser avec vos élèves.  Je sais aussi que vous perdez l’attention et la concentration de beaucoup de vos élèves en fin d’année et leurs résultats le démontrent.   Ils sont présents en classe, et en même temps, ils n’y sont plus.  Ils ont juste hâte que l’école soit terminée.

Je vous propose, pour capter leur intérêt, un truc qui fonctionne bien.   Instaurer un privilège de fin de journée.  15 à 20 minutes avant la fin des classes, vous les récompensez soit par le privilège d’une activité d’art dramatique qui peut conclure votre leçon du jour.  Wow ! Pour eux, pouvoir s’amuser en fin de journée, c’est le rêve.

Donc, pour recharger les batteries de vos élèves, mais surtout leur donner une raison de travailler fort toute la journée, offrez-leur une récompense. Pour des idées, vous trouverez des ateliers d’art dramatique facile à réaliser en classe dans le livre : « L’art dramatique, une partie de plaisir » que vous pouvez trouver à l’adresse suivante :
http://www.envolee.com/boutique/web/fr/primaire/art-dramatique/p17171343.html

À la maison
Comment instaurer un système de privilèges qui redonnera motivation à vos enfants face aux devoirs et aux leçons.
Voici par où débuter :
  • Commencez par voir avec votre enfant ses attentes et dites-lui les vôtres.
  • Expliquez-lui que s’il répond aux attentes durant toute la semaine, il recevra le privilège de son choix.
  • Préparez avec lui une liste des privilèges qu’il aimerait faire.   Exemple : Samedi après-midi : cinéma en famille, une randonnée en 4 roues, une compétition avec vous à son jeu vidéo, etc.

Pour finir, je vous souhaite beaucoup de plaisir avec vos enfants, vos élèves, mais surtout que ce système de privilèges redonne la motivation nécessaire pour finir l’année en beauté.




Écrivez un commentaire

Votre nom *


Courriel *


Site Web


Commentaire *




Articles récents

Conseils de nos partenaires Promutuel l'Abitibienne et Promutuel Rouyn-Noranda-Témiscamingue, 14 mai 2013 Une protection qui vous suit partout »

La une Patricia Côté, diplômée de l'UQAT en éducation, 2 mai 2013 Développer sa confiance en soi grâce au théâtre »

La une Luc Blanchette, diplômé de l'UQAT en gestion de projet, 2 mai 2013 La civilisation maya ou les Mangeurs de maïs »