La une



Les communautés entrepreneuriales
Tribune SADC sur l’entrepreneuriat en région
Éric Laliberté, diplômé de l'UQAT, directeur général SADC-Harricana, le 20 avril 2013

Pour quiconque s’intéresse au démarrage d’entreprises, découvrir de nouvelles avenues d’accompagnement des entrepreneurs s’avère intéressant. Que ce soient les communautés de démarrage, les accélérateurs d’entreprises ou les startup weekend (fin de semaine de démarrage), voilà autant de formules nouveau genre de soutien à l’entrepreneuriat.  

Porté par cette vague, Brad Feld nous propose son livre «  Les communautés de démarrage : construire un écosystème entrepreneurial dans votre ville[1] » (2012). M. Feld dirige une société de capital de risque, Foundry Group, spécialisée dans l’investissement de prédémarrage d’entreprises technologiques. Selon lui, une communauté peut devenir un écosystème entrepreneurial en respectant les quatre principes suivants :

  1. Un esprit d’entreprise fort doit mener la communauté – leadership entrepreneurial
  2. Les leaders doivent s’engager à long terme - engagement
  3. La communauté doit être inclusive pour tous ceux qui veulent s’y impliquer – inclusion
  4. La communauté doit être active en continue pour garder son élan – active en continue

L’action de ces communautés repose sur la conviction que le rassemblement d’entrepreneurs dans des démarches de création ouvertes et structurées et la contribution d’un écosystème composé des réseaux synergiques favorisent l’émergence d’idées nouvelles. De ces idées naissent des occasions et finalement, des entreprises ou des projets moteurs.

La contribution de ces communautés va plus loin, car elle crée un environnement propice au transfert d’habiletés entrepreneuriales.  La proximité entre des personnes engagées et actives favorise un entraînement par différentes formes de mentorat, d’accompagnement et d’encadrement plus ou moins formels. 

Ces communautés permettent aussi un meilleur accès au capital « patient » en reléguant les financements conventionnels, traditionnellement bancaires, à un rôle complémentaire. Durant la phase de démarrage de l’entreprise, des fondations soutiennent leurs besoins financiers et matériels.

Même si elles demandent de la préparation, ces communautés de démarrage sont à la portée de tous les milieux, mais elles n’apparaissent pas spontanément. Elles requièrent d’être initiées, coordonnées et animées.






Écrivez un commentaire

Votre nom *


Courriel *


Site Web


Commentaire *




Articles récents

Conseils de nos partenaires Promutuel l'Abitibienne et Promutuel Rouyn-Noranda-Témiscamingue, 14 mai 2013 Une protection qui vous suit partout »

La une Patricia Côté, diplômée de l'UQAT en éducation, 2 mai 2013 Développer sa confiance en soi grâce au théâtre »

La une Luc Blanchette, diplômé de l'UQAT en gestion de projet, 2 mai 2013 La civilisation maya ou les Mangeurs de maïs »