La une



Projet Passeport Dave Racicot, diplômé de l'UQAT en psychoéducation et psychologie, le 4 avril 2013

Selon le recensement 2006 de Statistique Canada, on compte en Abitibi-Témiscamingue 1 785 personnes immigrantes, soit seulement 1 % de la population régionale. Pourtant, la population immigrante représente une avenue stratégique pour venir combler les besoins de main-d’œuvre qualifiée.

On compte actuellement, dans la région de Laval, une quinzaine de personnes immigrantes sans emploi, majoritairement résidentes de la région métropolitaine, qui participent à une formation collégiale et qui, à terme, pourrait leur procurer des emplois de qualité dans l’industrie minière en Abitibi-Témiscamingue. La formation se déroule en deux temps. Sur les 1 820 heures de formation requises, les deux premières sessions sont offertes au Collège Montmorency à Laval et les deux dernières, au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Cette approche innovante vise à combler des postes en génie électronique et électrique, en électricité industrielle et en mécanique d’instruments industriels.

Toutefois, la clé du succès dans ce projet réside dans « l’opération charme » déployée pour susciter l’adhésion des participants. Pour ce faire, Emploi-Québec a organisé un séjour exploratoire de trois jours en pleine saison hivernale. Cette visite guidée et adaptée a permis aux personnes provenant des quatre coins du globe de se familiariser avec la réalité régionale concernant notamment l’hébergement, les services aux citoyens, l’alimentation ainsi que le climat.

Au final, cette approche vise précisément à répondre à un besoin de main-d’œuvre ciblé pour le secteur minier. De plus, elle vise du même coup à améliorer le taux d’emploi des personnes immigrantes, considérant que ce dernier est de 42 % pour la région en comparaison à 59,3 % pour l’ensemble du Québec (statistiques de 2006). Il serait difficile de généraliser cette approche à d’autres clientèles. Toutefois, son succès repose sur l’étroite collaboration entre les intervenants de la région de Laval et ceux d’ici.

 





Écrivez un commentaire

Votre nom *


Courriel *


Site Web


Commentaire *




Articles récents

Conseils de nos partenaires Promutuel l'Abitibienne et Promutuel Rouyn-Noranda-Témiscamingue, 14 mai 2013 Une protection qui vous suit partout »

La une Patricia Côté, diplômée de l'UQAT en éducation, 2 mai 2013 Développer sa confiance en soi grâce au théâtre »

La une Luc Blanchette, diplômé de l'UQAT en gestion de projet, 2 mai 2013 La civilisation maya ou les Mangeurs de maïs »