L'UQAT en bref



Deux étudiants de l’UQAT en environnement minier reçoivent les prestigieuses Bourses BMP Innovation UQAT, le 2 avril 2013

Vincent Boulanger Martel et Alex Kalonji-Kabambi, deux étudiants à la maîtrise en génie minéral de l’Institut de recherche en mines et environnement (IRME) de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), ont obtenu une bourse BMP Innovation du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et du Fonds de recherche du Québec-Nature et technologies (FRQNT). Ces bourses offrent une aide financière aux étudiants inscrits à la maîtrise et au doctorat désirant réaliser un projet de recherche lié au domaine des sciences naturelles et du génie dans le cadre d’un partenariat université-entreprise. Pour chacun des récipiendaires, cette bourse totalise 42 000 $ répartis sur une période de deux ans.

Les deux projets, réalisés sous la direction de Bruno Bussière, professeur et directeur scientifique de l’IRME, représentent des exemples de recherche qui contribuent à l’amélioration de la qualité de l’environnement. Ainsi, grâce à ce soutien financier, Vincent Boulanger Martel évaluera une nouvelle approche de restauration de parcs à résidus miniers en climat nordique qui isole les résidus de la chaleur et de l’oxygène. Ce projet sera réalisé au site minier Raglan, propriété de Xstrata Nickel. De son côté, les travaux de recherche d’Alex Kalonji-Kabambi visent à réduire l’empreinte environnementale du site minier LaRonde, propriété de la compagnie Agnico Eagle, en favorisant la réutilisation des rejets miniers comme matériaux de construction pour la restauration du parc à résidus miniers.

Une relève d’exception
L’annonce de ces bourses fut, pour les deux étudiants, une grande surprise. « On ne s’attend jamais à ce genre de réponse. C’est étonnant et extrêmement satisfaisant », souligne Vincent Boulanger Martel. « Étant l’un des premiers étudiants étrangers à obtenir cette bourse à l’UQAT, j’espère être un modèle pour les autres étudiants étrangers et ainsi les inciter à poser leur candidature pour ce type de bourse », mentionne Alex Kalonji-Kabambi. Venant tous les deux de l’extérieur de l’Abitibi-Témiscamingue, respectivement de Québec et de la République démocratique du Congo, c’est la réputation de l’équipe de recherche de l’IRME qui a eu un impact décisif dans le choix de leur université. « La qualité des articles scientifiques rédigés par nos professeurs a eu un poids important dans notre prise de décision. Avoir un corps professoral aussi réputé fait toute la différence. À l’UQAT, nous pouvons contribuer concrètement à l’amélioration des pratiques en travaillant sur des problématiques réelles de l’industrie minière », précise Vincent Boulanger Martel.

L’environnement minier : un créneau d’excellence de l’UQAT 
Par son expertise en environnement minier, l’UQAT fait rayonner son savoir-faire à l’échelle mondiale depuis maintenant trente ans. Les recherches réalisées à l’UQAT répondent aux enjeux mondiaux du secteur minier par l’exploitation de pistes de solutions concrètes dans le domaine des communications souterraines, de l’entrepreneuriat minier, de l’environnement minier, de l’exploration et l’exploitation minière, de l’hydrogéologie ainsi que du traitement du minerai.





Écrivez un commentaire

Votre nom *


Courriel *


Site Web


Commentaire *




Articles récents

Conseils de nos partenaires Promutuel l'Abitibienne et Promutuel Rouyn-Noranda-Témiscamingue, 14 mai 2013 Une protection qui vous suit partout »

La une Patricia Côté, diplômée de l'UQAT en éducation, 2 mai 2013 Développer sa confiance en soi grâce au théâtre »

La une Luc Blanchette, diplômé de l'UQAT en gestion de projet, 2 mai 2013 La civilisation maya ou les Mangeurs de maïs »